Observatoire MERA

MERA

OBSERVATOIRE NATIONAL DE MESURE ET D’EVALUATION EN ZONE RURALE DE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE A LONGUE DISTANCE

Contact : stephane.sauvage@mines-douai.fr


MERA est la composante française du dispositif européen EMEP de suivi sur le long terme de la pollution atmosphérique longue distance dans le cadre de la Convention de Genève sur la pollution transfrontalière à longue distance (CLRTAP). Il permet également de répondre au besoin du système de surveillance national s'agissant de la directive directive 2008/50/CE. Cet observatoire, dont les premières mesures datent de 1978 est constitué de sites ruraux, non influencés localement pour une bonne représentativité régionale.
Le programme de mesure concerne à la fois les retombées humides (composés inorganiques, métaux lourds, HAP), les composés gazeux (O3, NO2, COV) et particulaires (métaux lourds, HAP, PM10, PM2,5, ...) et les paramètres météorologiques.

Carte des Sites MERA/EMEP

En 2014, 13 sites (fig. 1) sont instrumentés pour la détermination de tout ou partie de ces paramètres (Description des sites EMEP) suivant les recommandations de la Stratégie de surveillance EMEP et pour les besoins de la directive 2008/50/CE.

Objectifs

Les objectifs de l’observatoire MERA sont de :

  • Fournir des données de qualité et à long terme de la composition chimique de l’atmosphère et les dépôts

  • Evaluer dans l’espace et le temps les échanges transfrontaliers de polluants gazeux, particulaires

  • Déterminer l’impact des contaminants atmosphériques sur les différents écosystèmes

  • D’évaluer les tendances des principales substances toxiques pour la santé et l’environnement

Site MERA de La Tardière

Site MERA de Peyrusse-Vieille

Intérêts

Ces mesures présentent plusieurs intérêts pour les pouvoirs publics et pour la communauté scientifique, avec notamment :

  • La constitution d’une base de données à long terme sur la composition chimique de l’atmosphère et les dépôts,

  • L’estimation de la contribution de la pollution longue distance qui s’ajoute aux émissions locales,

  • L’évaluation de tendances spatio-temporelles en lien avec l’évolution des émissions,


Evolution des émissions de COV non
méthanique en France (Source CITEPA)

Tendances significatives de COV mesurées
sur 3 sites MERA (méthode SMKT)

  • La caractérisation physicochimique des polluants atmosphériques à l’état de traces,
  • L’identification et l’évaluation des contributions des sources de polluants pour l’établissement des relations sources-récepteurs,
  • La détermination des impacts environnementaux des contaminants atmosphériques,
  • L’obtention de données pour la contrainte et l’évaluation de modèles déterministes

Spatialisation des dépôts d’ammonium (2005-2008)
à partir des observatoires MERA, RENECOFOR et VAG



Ecart relatif Modèle EMEP/MSC-W vs
Observations pour l’ammonium (2005-2008)

Organisation

Base de données & Implications

Les données sont reportées annuellement à AirBase, à l’EMEP et sont visualisables sur le site EBAS. En outre 3 sites du dispositif sont intégrés au réseau d’observation ACTRIS (Aerosols, Clouds, and Trace gases Research InfraStructure Network) en particulier concernant les Gaz réactifs (COV et NOx).

MERA est un support à différents projets de recherche PRIMEQUAL/PREDIT « Longue distance » comme SESAME et DEMO concernant les dépôts atmosphériques ou encore CARBOSOR s’agissant du carbone organique gazeux, ces projets étant en lien avec le programme CHARMEX. Des sites MERA ont été instrumentés spécifiquement pour prendre part aux campagnes intensives EMEP axées sur l’aérosol. 3 sites MERA intègrent un réseau de mesure des Polluants Organiques Persistant dans le cadre du programme FP7/MONET coordonné par RECETOX. En 2013, l’observatoire a été intégré au SOERE (Systèmes d’Observation et d’Expérimentation au long terme pour la Recherche en Environnement) ORAURE (Observations en Réseaux des Aérosols à Usage de Recherches Environnementales) retenu dans le cadre de l’appel à projets de l’alliance nationale de recherche en Environnement (ALLENVI). Par son infrastructure et son programme, MERA constitue une plateforme d’observation à long terme particulièrement utile aux actions du Labex CaPPA.

img gith="60" height="56" style="margin-right: auto; margin-left: auto; display: block;" src="/sites/default/files/logo%20ACTRIS.jpg" />

Publications

Pascaud et al., 2016 Composition chimique des dépôts atmosphériques à l’horizon 2020-2040, La météorologie, N°92, pp 57-65, 2016

Pascaud et al., 2016 Contrasted spatial and long-term trends in precipitation chemistry and deposition fluxes at rural stations in France, Atmospheric Environment, accepté, 2016. DOI: doi:10.1016/j.atmosenv.2016.05.019

Waked et al., 2016 Multi-year levels and trends of non-methane hydrocarbon concentrations observed in ambient air in France, Atmospheric Environment, Vol 141, pp 263-275, 2016. DOI: 10.1016/j.atmosenv.2016.06.059

C. HOERGER1, A. CLAUDE2, C. PLASS-DULMER2, S. REIMANN 1, E. ECKART3, R. STEINBRECHER3, J. AALTO4, I. ARDUINI5, N. BONNAIRE6, J. CAPE7, A. COLOMB8, R. CONNOLLY9, J. DISKOVA10, P. DUMITREAN11, C. EHLERS12, V. GROS6, H. HAKOLA13, M. HILL1, J. R. HOPKINS14, J. JAGER15, R. JUNEK16, M. KAJOS4, D. KLEMP6, M. LEUCHNER17, A. C. LEWIS14, T. M. RUUSKANEN4, S. SAUVAGE, N. SCHMIDBAUER, T. G. SPAIN18, E. STRAUBE6, M. VANA10, M. K. VOLLMER1, R. WEGENER15, A. WENGER1, ACTRIS non-methane hydrocarbon intercomparison experiment in Europe to support WMO GAW and EMEP observation networks, Atmospheric Measurement Techniques, Vol 8, pp 2715–2736,, 2015. DOI: 10.5194/amt-8-2715-2015

DETOURNAY, S. SAUVAGE, V. RIFFAULT, A. WROBLEWSKI, N. LOCOGE, Source and behaviour of isoprenoid compounds at a southern France remote site, Atmospheric Environment, Vol 77, pp 272-282, 2013. DOI: doi.org/10.1016/j.atmosenv.2013.03.041

DETOURNAY, S. SAUVAGE, N. LOCOGE, V. GAUDION, T. LEONARDIS, I. FRONVAL, P. KALUZNY1, J.-C. GALLOO, Development of a sampling method for the simultaneous monitoring of long chain alkanes, long chain carbonyl compounds and monoterpenes in remote areas, Journal of Environmental Monitoring, Vol 13, N°4, pp 983-990, 2011. DOI: 10.1039/C0EM00354A

PASCAUD, O. ROUSTANT1, S. SAUVAGE, P. CODDEVILLE, Un modèle de régression pour données censurées de retombées atmosphériques, Sciences et Techniques de l'Information et de la Communication pour l'Environnement (STIC & ENVIRONNEMENT 2011), Saint Etienne, 11-13 mai 2011

S. SAUVAGE, N. LOCOGE, H. PLAISANCE, P. CODDEVILLE, J.-C. GALLOO, Identification et contribution des sources de HCNM en zone rurale, Pollution Atmosphérique, Spécial, pp 131-142, 09/2010

S. SAUVAGE, H. PLAISANCE, N. LOCOGE, A. WROBLEWSKI, P. CODDEVILLE, J.-C. GALLOO, Long term measurement and source apportionment of non-methane hydrocarbons in three French rural areas, Atmospheric Environment, Vol 43, N°15, pp 2430-2441, 2009. DOI: 10.1016/j.atmosenv.2009.02.001

P. SICARD, P. CODDEVILLE, J.-C. GALLOO, Near-surface ozone levels and trends at rural stations in France over the 1995-2003 period, Environmental Monitoring & Assessment, Vol 156, N°1-4, pp 141-157, 2009. DOI: 10.1007/s10661-008-0470-8

S. SOLBERG1, O. HOV1, A. SOVDE2, I. ISAKSEN2, P. CODDEVILLE, H. DE BACKER3, C. FORSTER4, Y. ORSOLINI1, K. UHSE5, European surface ozone in the extreme summer 2003, Journal of Geophysical Research, Vol 113, D07307, 2008. DOI: 10.1029/2007JD009098

P. SICARD, P. CODDEVILLE, S. SAUVAGE, J.-C. GALLOO, Trends in chemical composition of wet-only precipitation at rural French monitoring stations over the 1990-2003 period, Water Air and Soil Pollution, Vol 7, N°1-3, pp 49-58, 2007. DOI: 10.1007/s11267-006-9093-7

A. BORBON, P. CODDEVILLE, N. LOCOGE, J.-C. GALLOO, Characterising sources and sinks of rural VOC in eastern France, Chemosphere, Vol 57, N°8, pp 931-942, Novembre 2004

P. CODDEVILLE, A. CHARRON, H. PLAISANCE, J.-C. GALLOO, Détermination à l’aide d’un modèle récepteur des zones sources à l’origine des concentrations mesurées dans les précipitations collectées en trois sites du réseau MERA, Revue des Sciences de l'Eau, N°15, pp 205-227, 2002

A. CHARRON, P. CODDEVILLE, S. SAUVAGE, J.-C. GALLOO, R. GUILLERMO, Possible sources areas and influential factors for sulphur compounds in Morvan, Atmospheric Environment, N°35, pp 1387-393, 2001

A. CHARRON, H. PLAISANCE, S. SAUVAGE, P. CODDEVILLE, J.-C. GALLOO, R. GUILLERMO, A study of the source-receptor relationships influencing the acidity of precipitation collected at a rural site in France, Atmospheric Environment, N°34, pp 3665-3674, 2000

A. CHARRON, H. PLAISANCE, S. SAUVAGE, P. CODDEVILLE, J.-C. GALLOO, J. GUILLEMINOT, Intercomparison between three receptor-oriented models applied to acidic species in precipitation, Science of the Total Environment, Vol 223, pp 53-63, 1998

H. PLAISANCE, S. SAUVAGE, P. CODDEVILLE, R. GUILLERMO, A comparison of precipitation sensors used on the wet-only collectors, Environmental Monitoring & Assessment, Vol 51, pp 657-671, 1998

H. PLAISANCE, P. CODDEVILLE, I. ROUSSEL, R. GUILLERMO, A qualitative determination of the source locations of precipitations constituents in Morvan, France, Environmental Technology, Vol 17, pp 977-986, 1996

H. PLAISANCE, P. CODDEVILLE, R. GUILLERMO, I. ROUSSEL, Dynamic validation procedure for the MERA and French WMO-GAW precipitation chemistry networks, Water Air and Soil Pollution, Vol 93, pp 267-284, 1996

P. CODDEVILLE, E. ULRICH1, N. CENAC, G. LANDMANN, Les retombées atmosphériques en milieu rural en France : résultats des réseaux MERA, BAPMoN et RENECOFOR (1993-1995), Cahiers du DSF (Les), Vol 1, pp 48-50, 1996